La
compagnie

Magnéto est un organisme de création et de production sans but lucratif défendant une activité artistique contemporaine, audacieuse et significative. Ses projets d’écriture rallient différentes disciplines et ont comme point commun de témoigner d’une sensibilité au langage, à la parole et à l’écoute. Il est par ailleurs – et peut-être avant tout – un lieu pour la pensée et l’écriture sous forme de créations; pour les idées en actes. À sa pratique et sa démarche, Magnéto donne accès, en transmettant et diffusant savoirs et expériences dans le cadre de différentes initiatives. 

Vision et mandat artisique

Magnéto est sous la direction de l’artiste Marie-Laurence Rancourt. C’est le lieu d’où elle imagine, invente et crée. L’organisme enregistre le contemporain et développe des formes d’écriture où la pensée est mise en mouvement, et ce, par l’élaboration de récits et de questions qui prennent des chemins audacieux par rapport à ceux dans lesquels l’époque semble nous engager, convaincu qu’à ce chapitre, il est impératif de fabriquer de l’imaginaire. Pour se faire, Magnéto se nourrit de la complexité des existences réelles en les considérant comme des relais vers des expériences profondes, et en ayant à cœur de les traduire avec justesse.
Ainsi Magnéto espère donner à nous penser.
 
Plusieurs des créations tirent parti de manière audacieuse du médium radiophonique, de son écriture et de ses matériaux – tels que la voix et l’écoute – ainsi que d’une sensibilité au langage, nos rapports aux langages et nos manières de parler révélant toujours aussi nos manières d’exister, nos modes d’être, nos rapports aux autres et au monde. 
L’envie derrière les créations de l’organisme est de créer d’autres façons d’approcher la vie, en sortant des grands récits, en mettant de l’avant le langage, en imaginant d’autres façons d’écrire – avec les sons, les mots, les corps, la lumière, la musique, le décor, les images et les costumes.

Pour Magnéto, le réel est un problème puisqu’il ne peut être réduit à la phase visible des choses: c’est pourquoi il s’interroge sur ce qu’il est, considérant l’imaginaire comme une façon de parvenir à saisir et approcher ce dernier. Dans son travail, il est déterminé à (re)complexifier plutôt qu’à simplifier ce réel, pour le rendre avec justesse, c’est-à-dire en le ressentant et en le traduisant, le moment artistique permettant de rendre cette complexité du monde.

C’est à leur confluence que Magnéto a rapidement trouvé sa propre voix: ceux-ci délimitent une forme de territoire dont Magnéto invente les coordonnés et dans lequel il puise l’organisme pour créer des projets qui transgressent les genres, portant des traces de radio, de théâtre, de littérature et de cinéma. Au fil du temps, Magnéto donne vie et forme à une identité artistique reconnaissable parmi toutes.

Les projets imaginés nourrissent d’autres idées quant aux formes d’écriture approchées, et ne renoncent ni à une forme d’exigence ni à se faire populaire – c’est-à-dire à rassembler – convaincu par la tonalité de cette alliance et de ses promesses. Cohabitent alors ensemble des références théoriques, artistiques et personnelles, alimentant toutes une pensée en mouvement.
Pour Magnéto, le réel est un problème puisqu’il ne peut être réduit à la phase visible des choses: c’est pourquoi il s’interroge sur ce qu’il est, considérant l’imaginaire comme une façon de parvenir à saisir et approcher ce dernier.
Magnéto demeure fidèle à une forme d’unité de la démarche, démarche qu’il ne cesse d’approfondir, tout en abordant la question des formes d’une manière libre et imaginative, persuadé qu’imaginer de nouvelles manières de penser et d’écrire suppose d’approcher différemment les disciplines et d’en proposer d’autres idées. C’est ainsi que l’art peut aussi avoir pour finalité des moments de remise en cause, en doute du regard, de prendre des risques, de penser contre soi-même – et Magnéto veut agir dans cette direction. Le travail est politique – non pas au sens politicien – mais parce qu’il a sa propre façon de dégager des enjeux théoriques et esthétiques.

Pour donner vie à ses projets, Magnéto s’associe bien sûr à des artistes, mais aussi à des citoyens et à des penseurs. Ces rencontres entre individus issus de différents mondes sociaux permettent non seulement d’inventer de nouveaux gestes artistiques, mais signale aussi une envie de signifier comment art et vie sont profondément liés. C’est suivant cette conviction que Magnéto permet et valorise aussi l’entrée dans la fabrique de ses projets, en imaginant des passages pour le public jusque dans son processus de création. Dans cette perspective,  les initiatives envisagées sont généralement ponctuées de mises en partage régulières avec les publics.

Chacun des projets de Magnéto défend également une certaine pensée de l’art et de la responsabilité de l’artiste, souhaitant introduire de la réflexivité en art, par des interrogations ce que nous faisons, comment et pourquoi nous le faisons. Le doute est pour nous un moteur fabuleux, un doute sur soi et ses actions – effectuées et à venir. Ce doute est une force puisque s’il produit des instants de fragilité, il permet aussi de construire des choses plus solides.

Magnéto est intéressé par la scène artistique internationale et nourrit des liens avec des acteurs issus d’ici et de l’international.
Historique
Fondé en 2016, Magnéto se rêve comme un lieu favorable à la pensée et aux idées neuves.
D’abord sous la direction de ses cofondatrices Marie-Laurence Rancourt et Zoé Gagnon-Paquin, c'est dans le champ de l’art sonore et radiophonique que l’organisme se fait connaître, convaincu que cette discipline regorge de possibles – capable à la fois de se faire porteuse d’idées et de voix tout en proposant de véritables expériences sensibles. Magnéto prend ainsi place dans le paysage comme un écrivain qui compose ses récits à partir de voix et de sons, ayant la certitude que la radio a la possibilité d’être du cinéma, de la littérature et du théâtre ; qu’elle est un peu tout cela à la fois.
 
En 2021, après de nombreux projets tant du côté de l’art sonore et radiophonique que de la scène, Magnéto choisit d’aller encore plus loin dans le déploiement de sa vision, et multiplier les formes d’écriture envisagées. Sous la direction de l’artiste Marie-Laurence Rancourt, l’organisme réaffirme sa vision, déploie de nouveaux projets de création, s’allie à d’importants partenaires et, sur le plan organisationnel, redéfinit son modèle d'affaires afin de permettre le plein déploiement de son œuvre. Moment important, 2021 donne un élan nouveau à Magnéto qui prend le parti de la création, fort de la profondeur de son projet et d’un engagement total envers ce dernier. 
 
Magnéto poursuit sa démarche audacieuse, marquée par une exigence sans faille, un entremêlement du populaire et d’une véritable recherche, un mariage des genres et des styles, en abordant une diversité de formes artistiques, convaincu que c’est le rôle même d’un créateur que de transgresser les genres et d’inventer des formes. C’est pourquoi les projets de Magnéto tissent ensemble et très librement influences théoriques, sociales, artistiques et familiales, personnelles, afin de mettre en intrigue nos existences.
 
L’ambition de Magnéto est intacte, et parle aussi des énergies qui y seront consacrées: incarner une identité artistique reconnaissable parmi toutes.
Équipe
Marie-Laurence Rancourt
Directrice générale et artistique
Marie-Laurence Rancourt est diplômée en anthropologie et en sociologie. En 2016, elle cofonde Magnéto, lieu d’où elle invente, imagine et crée de nombreux projets: documentaires sonores (L’écorce et le noyau, La punition, La nuit Myra Cree, Les travaux et les jours, Gemellus), pièces de théâtre (AALAAPI, L’ÉCOUTE D’UNE ÉMOTION), performances scéniques (RADIO LIVE, Magnéto on air : la radio prend vie), récits (AALAAPI, O.R), etc. Elle anime également, de 2019 à 2020, la série d’entretiens Jour et nuit consacrée à la pensée et à l’art. À titre de réalisatrice, elle signe plusieurs projets en collaboration notamment avec des institutions telles que le Théâtre de Quat’Sous et le Musée des Beaux-arts du Québec. En 2016, elle signe une série intitulée Lieux de paroles pour Radio-Canada. Elle est aujourd’hui directrice générale et artistique de Magnéto.
Alexandra Boilard-Lefebvre
Productrice exécutive
Alexandra Boilard-Lefebvre complète actuellement une maîtrise en étude littéraires. Depuis 2012, elle collabore à la conception, à l'écriture et à la production d'oeuvres littéraires, théâtrales et cinématographiques. Elle rejoint l’équipe de Magnéto en 2018. Avec la directrice générale et artistique, Marie-Laurence Rancourt, elle codirige Résonance, le festival de l'art radio, de la création sonore et du podcast. Elle est aujourd’hui productrice exécutive de l’organisme.
Conseil
d’administration
Laurence Dauphinais présidente
Anne-Marie Voisard vice-présidente
Stéphane Dumont trésorier & secrétaire
Olivier Kemeid administrateur
Alex Ivanovici administrateur
Dalia Gesualdi-Fecteau administratrice
Marie-Laurence Rancourt administratrice